Quel matériel employer pour ses recettes de cocktail ?


Préparer un cocktail que ce soit chez soi ou pour son propre bar amène la joie et la convivialité de tous. Voici comment s’équiper en matériels spécifiques pour créer ses recettes de cocktail.

Les cocktails : un monde encadré de règles ?

Imaginez un monde où vous pouvez savourer les cocktails que vous aviez bus durant vos vacances depuis chez vous.

C’est peut-être çà le bonheur.

Désormais, le web regorge d’idées pour concevoir les breuvages qui plaisent à vous, mais aussi à vos amis.

Au préalable, ne serait-il pas intéressant de comprendre ce qu’est un after ?

Ces termes déterminent le type de cocktail distribué. Le barman créé des boissons moins alcoolisées et plus amères pour les apéritifs.

En général, moins de 20° correspond aux potions destinées à l’avant-repas.

Pour les amoureux du whisky, c’est peut-être une gageüre, qui apprennent que les alambiques sont excluent de leur moment préféré : l’apéritif.

Au-dessus de cette limite, les eaux-de-vie et les remontants intègrent le clan des « after », plus fort et plus sucré. Si cette disposition existe, c’est pour éviter de servir des boissons trop lourdes avant de déguster les vins une fois à table.

Ensuite, il est intéressant de connaître les bases pour élaborer une recette de cocktail.

Pour ce faire, la conception d’un rafraichissement se décompose en plusieurs catégories. Entre les cocktails de fruits, et les assemblages d’alcool blanc, on peut multiplier les idées en fonction de ses goûts. L’essentiel, c’est de respecter les bases, pour ensuite se servir de sa créativité.

Pour réaliser des punchs, ou même des sodas, certains matériels s’avèrent nécessaires. Nous allons énumérer les différents besoins en la matière.

Le matériel adéquat pour faire des cocktails

Le démarrage de n’importe quel assemblage se rapporte au verre. Celui-ci finalise votre création, et s’applique en fonction de certains types de cocktails. Les « long drink » s’emploient pour les jus de fruits. Les « shorts drink » s’utilisent pour les liqueurs et toute boisson à degré d’alcoolémie plus élevé.

Petite particularité pour le verre à martini de forme conique, ou l’on peut y ajouter un zeste de citron et une moitié de vodka qui correspond à la mixture favorite de James bond.

L’Objet indétrônable du bar va mélanger et refroidir rapidement la solution : le shaker. Le choque de température vas joindre le socle au couvercle pour étanchéifier le borde. C’est comme cela que l’on repère un bon shaker.

En général, un set de bar complet incorpore une série de verseurs, bien que ce ne soit qu’accessoire. D’autres ensembles s’accompagnent de mesures doubles ou simples pour déterminer la quantité précise de liqueurs ou de produits distillés.

Le filtre apparait comme l’objet incontournable. En effet, celui-ci va laisser passer les liquides pour retenir les glaçons. Se servir d’un tel appareil fait gagner un temps considérable.

À cela, la cuillère à cocktail s’utilise pour brasser les confections dans le verre mélanger le deuxième instrument le plus important pour le barman. Concrètement, le serveur peut choisir entre deux méthodes pour ses créations. Soit le verre mélangeur, soit le shaker.

Enfin, le pilon parachève l’outillage essentiel du spécialiste en cocktail pour extraire les saveurs d’un citron vert par exemple.